Tag Archives: Avocat

Chirashi sushi

4 Fév

IMG_3983

 

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un restaurant japonais en bas de chez soi, et c’est bien dommage, parce que j’adore cette cuisine saine, savoureuse, esthétique… Alors, je me lance dans la cuisine japonaise maison… En réalité, j’aurais dû le faire depuis bien longtemps, parce que c’est vraiment d’une simplicité enfantine, et le goût est au rendez-vous. Première étape réussie donc, avant de passer à l’étape suivante: makis et sushis! Mais là, ce sera dans un prochain épisode. Il va falloir que je m’entraîne un peu quand même!

La recette:

Pour 2-3 personnes:

  • 150 g de riz à sushi
  • 25 cl d’eau
  • 2 càs de vinaigre de riz
  • 1 càc de sucre
  • un peu de sel
  • 200 g de filet de saumon
  • 100 g de crevettes cuites (3-4 par personne)
  • un avocat
  • un oeuf
  • 1 feuille de nori
  • du gingembre mariné
  • 1 càs de graines de sésame
  • sauce soja

Commencez par rincez le riz dans un grand récipient d’eau froide en le remuant doucement. Changer l’eau plusieurs fois, jusqu’à ce que l’eau de rinçage soit totalement claire. Versez le riz dans une casserole, ajoutez l’eau et remuez, puis portez à ébullition. Couvrez, baissez le feu, et laissez cuire à feu doux 10 minutes. Puis éteignez le feu, et laissez reposer encore 10 minutes, toujours à couvert.

Préparez le vinaigre à sushi en mélangeant le vinaigre de riz, le sucre et le sel. Lorsque le sucre est totalement dissout, versez sur le riz et mélangez.

Battez l’oeuf en omelette. Versez un peu d’huile dans une poêle anti-adhésive, et enlevez l’excédent avec du papier absorbant. Cuisez l’omelette 2 minutes de chaque côté: elle doit être aussi fine qu’une crêpe. Laissez refroidir, puis coupez-la en fines lanières.

Coupez la feuille de nori en lanières avec des ciseaux.

Décortiquez les crevettes en ne gardant que la queue. Avec un couteau, fendez délicatement le ventre en deux dans le sens de la longueur, jusqu’à ce vous atteigniez le boyau: retirez-le, rincez à l’eau claire. Réservez.

Coupez le saumon et l’avocat en tranches fines, et dresser les chirashi: répartissez le riz dans des bols, parsemez de graines de sésame, d’omelette japonaise et de lamelles de nori, puis garnissez le dessus avec le saumon, l’avocat et les crevettes. Ajoutez le wasabi et le gingembre mariné, et servez avec de la sauce soja. Puis jouez des baguettes et régalez-vous!

A bientôt pour d’autres aventures nippones…

Blinis multicolores

20 Déc

photo (5)

Aujourd’hui je vous propose un apéritif  haut en couleur qui fera immanquablement son petit effet auprès de vos invités… Il n’y a rien de compliqué dans cette recette, mais elle demande quand même pas mal de temps. Disons que l’idéal est de réaliser les garnitures la veille, et les blinis le jour même. L’inverse fonctionne aussi, c’est ce que j’ai fait, mais la première solution permettra d’avoir des blinis tout frais tout chauds.

N’étant pas une grande fan de colorants alimentaires, j’e n’ai utilisé que des colorants naturels. C’est parti! A nos casseroles…

La recette pour une quinzaine de blinis:

  • 200 g de farine
  • 45 cl de lait tiède
  • 14 g de levure fraîche
  • 50 g de beurre fondu
  • 2 oeufs
  • 1 càc de sucre
  • 1 càc de sel
  • 2 càc de thé matcha
  • 1 càc de curcuma
  • 1 dosette de safran en poudre
  • 2 dosettes d’encre de seiche

Mélanger le lait tiède, la levure émiettée et le sucre et laisser reposer l’ ensemble 15 minutes.

Casser les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Dans un saladier contenant la farine et le sel, ajouter le mélange lait-levure et les jaunes d’oeufs. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte proche d’une pâte à crêpe un peu plus épaisse. Séparer de manière égale la préparation dans 3 bols: dans la 1ère, ajouter 2 càc de thé matcha. Dans la 2nde, ajouter le curcuma et le safran, et dans la 3ème, incorporer les dosettes d’encre de seiche. Couvrir les bols avec du film alimentaire et laisser reposer 2 à 3 heures.

Vous pouvez adapter les quantités de « colorants » pour obtenir la couleur désirée, ils ne donnent que peu de gôut aux blinis, donc pas d’inquiétude.

A la fin du temps de repos, monter les blancs en neige fermes, et les incorporer équitablement dans les 3 préparations. Mélanger doucement pour ne pas faire casser les blancs.

Dans une poêle à blinis légèrement huilée, verser un peu de préparation, et retourner le blinis lorsque la surface se recouvre de petits trous, et faire cuire encore quelques minutes. Cette étape est un peu longue, à moins d’avoir deux poêle à blinis.

Conserver au chaud sous un papier aluminium. Pour les réchauffer, il suffit de les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, et de les passer au four bien chaud quelques minutes. Il ne reste plus qu’à les garnir. Ici, j’ai préparé:

  • Une chantilly à l’encre de seiche et oeufs de lompe: pour la petite histoire, j’ai mis 2 dosettes d’encre de seiche dans 25 cl de crème fleurette que j’ai porté à ébullition: et là, malheur: ma crème n’était pas noire mais grise!!! Du coup, j’ai rajouté 2 càs d’oeufs de lompe, j’ai mixé le tout, puis passer au chinois avant de verser la préparation dans le siphon. Verdict: la chantilly est bien noire, et le goût est super.Inutile de saler.
  • Une pâte à tartiner au chorizo et poivron:  j’ai enlevé la peau de 100 g de chorizo, j’ai coupé en petits morceaux, et j’ai faire revenir dans une poêle à sec pour évacuer le gras. J’ai pelé un poivron rouge que j’ai fait cuire sans l’eau bouillante salée.  Puis j’ai simplement mixé le chorizo et le poivron avec 2 càs de mascarpone. La texture est assez proche de celle de la soubressade. Inutile de saler.
  • Un féroce d’avocat: 2 avocats écrasés à la fourchette avec le jus d’1/2 citron, avec 200 g de morue désalée juste pochée dans l’eau bouillante. On mixe le tout avec une belle gousse d’ail finement haché, et 1 càc de piment en poudre (+ou- selon les goûts). Poivre et sel à adapter en fonction de la morue.
  • Une crème au bleu d’Auvergne et pavot: j’ai fait fondre 125 g de bleu dans une casserole, à feu doux, que j’ai mélangé, hors du feu à 3 càs de mascarpone et 1 càs de graines de pavot. Attention, le goût du bleu est très prononcé…On peut réduire la quantité de bleu ou augmenter la quantité de mascarpone pour une crème plus douce. Toujours pas de sel.
  • Un tartare de saumon aux fruits de la passion: j’ai découpé 2 pavés de saumon en petits dés, mélangé à un tronçon de 2 cm de gingembre râpé et à la pulpe de 2 fruits de la passion. Sel-poivre. Je n’ai pas mis de citron car le fruit de la passion est assez acide. Pas mal le fondant du saumon cru et le craquant des grains de passion. Un régal!
  • Des rillettes de haddock: j’ai poché 150 g de haddock dans un mélange d’eau et de lait, je l’ai émietté dans un fromage blanc à la crème fouttée, avec 1 càc de curcuma. Pas de sel là non plus.

Voilà un apéritif certes un peu long à préparer mais festif et original.

%d blogueurs aiment cette page :