Crumble de topinambours aux noisettes et au chèvre

26 Fév

IMG_0110

Pauvre topinambour. Il n’a pas la vie facile, vous savez. Il souffre de mauvaise réputation alors qu’il n’est pas sans valeurs… Il a nourrit la France pendant la Grande Guerre mais du même coup nos anciens ne veulent plus entendre parler de lui… Il n’a pas belle allure, c’est vrai, mais sous sa peau caleuse se cache une chair au parfum subtil d’artichaut. Il est accusé de ne pas être très digeste et il faut bien avouer que de ce point de vue là, même le meilleur des avocats aurait bien du mal à défendre son client! Mais à l’impossible nul n’est tenu: blanchit avec du bicarbonate et consommer rapidement après la cueillette, il ne vous « gonflera » pas. Et puis il est riche: en fer et en fibres, mais pauvre en calories. Et il a bon caractère, il se laisse faire de mille et une manières: sauté, en velouté, en purée, en salade…Et même en crumble! Ne dites rien aux mauvaises langues: cachez-le sous une belle croûte bien dorée, et tout le monde va l’adorer. Alors, elle est pas top cette petite racine?

La recette:

  • 500 g de topinambours
  • 30 g de farine complète
  • 20 g de farine de châtaigne
  • 50 g de noisettes décortiquées
  • 20 g de graines de lin brun
  • 2 càS de chapelure fine
  • 50 g de beurre
  • 1 + 1 càS d’huile de noisette
  • 50 g de bûche de chèvre cendré
  • sel et poivre du moulin

Brossez les topinambours sous l’eau claire. Mettez-les dans une grande marmite, couvrez d’eau froide additionnée d’une cuillère à café de bicarbonate de soude et portez à ébullition. Lorsque l’eau bout, égouttez, jetez l’eau et remettez de l’eau neuve à bouillir dans la marmite, toujours additionnée de bicarbonate. Ajoutez les topinambours lorsque l’eau bout et laisser cuire 15-20 minutes selon la taille ( les topinambours doivent rester légèrement fermes sous la pointe du couteau).

Pendant ce temps, préparez la pâte à crumble. Préchauffez le four à 180°C. Mixez grossièrement les noisettes au hachoir de manière à garder de petits morceaux de noisettes. Mélangez aux autres éléments secs: les farines, la chapelure, les graines de lin et le sel. Puis ajoutez le beurre en parcelles et 1 càS d’huile de noisette, et mélangez du bout des doigts.

Pelez et coupez les topinambours en morceaux. Assaisonnez-les avec du sel du poivre et 1 càS d’huile de noisette et déposez-les dans un plat beurré. Parsemez de petits morceaux de chèvre, et répartissez la pâte à crumble. Enfournez pour 30 minutes.

 IMG_0112

Publicités

4 Réponses to “Crumble de topinambours aux noisettes et au chèvre”

  1. Nat 26/02/2015 à 18:45 #

    Trop top, cette petite racine, j’adore son petit goût d’artichaut et cette nouvelle façon de le déguster… Je suis sûre que nos anciens capituleraient devant tant d’inventivité gustative. Merci pour le truc du bicarbonate…

  2. La Petite Banane 27/02/2015 à 23:45 #

    C’est la meilleure plaidoirie que j’aie entendu en faveur de l’accusé. Qu’on l’acquitte et que ça saute. Dans une poêle !!

    • Julie 28/02/2015 à 15:08 #

      Il a été blanchit dans cette affaire!!!

  3. smilingaroundtheworld 07/05/2015 à 09:12 #

    J’aime bien les topinambours, mais je n’avais jamais pensé à les cuisiner comme cela… Merci pour le partage, et pour le « truc » sur le bicarbonate de soude également !
    Aurélie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :