La Boulange

Scones marrons-châtaigne

IMG_3709

C’est vrai que ces derniers temps, je vous propose souvent des recettes de pains ou de brioches, vous allez finir par vous lasser… Allez, après celle-ci, je vous promets de faire une petite pause (pas trop longue quand même…). Vous connaissez sans doute ces petits pains  anglo-saxons, qui sont un incontournable du tea-time à l’anglaise. Natures ou garnis de raisins secs, on peut les déguster tièdes de préférence, avec de la clotted cream (littéralement crème caillée) et de la confiture. Mais ils sont tellement bons et si faciles à préparer que, très vite, on a envie de varier les saveurs en utilisant différentes farines et garnitures. J’ai réalisé différentes recettes, aux raisins, aux cranberries, aux abricots secs, au son d’avoine… Pour tout vous dire, ceux que je vous propose aujourd’hui sont des scones « fond de placard ». Il me restait un peu de farine de châtaigne corse, et je ne voyais pas trop ce qui pourrait s’accorder avec son goût assez prononcé. La réponse, je l’ai trouvée dans une petite boîte de brisures de marrons glacés qui me restait de Noël. Autant vous dire que le petit déjeuner est une fête quand les scones s’invitent à votre table…(Ah oui, c’est extra au petit déjeuner aussi!) Pour un peu, on serait presque content de sortir de la couette ces jours-là, parole de gourmande!

Dans cette recette, j’utilise de la farine à levure incorporée car je la trouve idéale pour les scones. Si vous utilisez de la farine classique, ajoutez simplement 1 sachet de levure chimique. Les marrons glacés sont difficiles à trouver après les fêtes de Noël. On peut les remplacer par des pépites de chocolat par exemple (les puristes diront sans doute qu’on s’écarte un peu voire beaucoup du sujet…et ils auront raison!), ou par toute autre garniture de votre choix…

La recette:

Pour 9 scones environ:

  • 300 g de farine à levure incorporée
  • 50 g de farine de châtaigne
  • 40 g de beurre
  • 1 pincée de bicarbonate de soude (ou de sel)
  • 175 ml de lait tiède
  • 2 càs de sucre blond
  • 90 g de marrons glacés

Préchauffez le four à 210°C et beurrez un plat carré. Si vous n’en avez pas, vous disposerez simplement les scones sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Dans un saladier, mélangez les farines, le bicarbonate et le sucre. Ajoutez le beurre froid en petit morceaux, et mélangez du bout des doigts.

Ajoutez les brisures de marrons glacés et versez le lait tiède. Mélangez la pâte avec un couteau jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien amalgamés.

Sur le plan de travail fariné, pétrissez la pâte à la main rapidement.  Puis étalez cette pâte sur 2-3 cm d’épaisseur et découpez des ronds de pâte à l’emporte-pièce, pour moi 7 cm de diamètre. Récupérez les chutes, et renouvelez l’opération. Disposez les scones dans le plat, en faisant en sorte qu’ils se touchent. Avec un pinceau, badigeonnez-les avec du lait.

Enfournez pour 20 minutes, et laissez-les refroidir sur une grille.

Voilà, il ne reste plus qu’à les déguster encore tièdes, ou simplement réchauffés au grille-pain. Personnellement, je les préfère simplement beurrés pour profiter pleinement de leur saveur. Et  n’hésitez surtout pas à laisser parler votre imagination et vos envies. Et si vous êtes en mal d’inspiration, allez frapper chez Sophie, où vous trouverez de belles idées de scones sucrés ou salés…

Publicités
Le Sucré

Bombe glacée marron-choco, coeur de meringue.

photo (2)

Les fêtes de Noël arrivent à grands pas, et il va falloir manger, manger, manger… Non, je me m’en plains pas, gourmande que je suis. Mais je dois avouer que j’ai parfois du mal, la panse bien arrondie, à affronter le dessert, le soir du Réveillon. Pourtant, il est hors de question de se priver d’une petite douceur, le jour où tout est permis… La solution: un petit dessert glacé où se conjuguent le crémeux de la glace aux marrons, le fondant de la meringue, et le croquant du pralin…Le tout nappé d’une sauce tiède au chocolat…hummm…! A nos casseroles…

La recette:

Glace aux marrons glacés:

  •  50 cl de lait
  • 70 g de sucre
  • 4 jaunes d’oeuf (garder au moins 2 blancs pour réaliser les meringues)
  • 300 g de crème de marrons
  • 80 g de brisures de marrons glacés

Porter à ébullition le lait et la moitié du sucre.

Blanchir les jaunes d’oeuf avec le reste de sucre.

Verser une petite quantité de lait bouillant sur les oeufs blanchis, et fouetter vivement pour éviter qu’ils ne cuisent.

Continuer à verser le lait par petites quantités, sans cesser de remuer.

Remettre la préparation sur feu doux, en remuant avec une spatule en bois, jusqu’à ce que le mélange épaississe et nappe la cuillère.

Retirer du feu, laisser refroidir 15 minutes et ajouter la crème de marrons.

Mettre au frais pendant 1 à 2 heures, et mettre en sorbetière pour 30 min. Ajouter les brisures de marrons 10 min avant la fin.

Entreposer au congélateur pour 24 heures au moins.

Les meringues.

  • 2 blancs d’oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 50 g de sucre semoule (en trois X)
  • 50 g de sucre glace ( à la fin)

Dans le bol du robot, monter les blancs en neige avec la pincée de sel jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes

Incorporer le sucre semoule en trois fois. Continuer à fouetter pendant 2 minutes.

Ajouter alors le sucre glace et fouetter encore 2 minutes.

Avec une poche à douille, former des petites meringues sur une plaque de papier sulfurisé et enfourner à 120°C pour 1 heure.

Laisser-les refroidir dans le four entrouvert pour évacuer l’humidité.

Conserver les meringues dans une boîte hermétique. Elles se gardent sans problème 2 à 3 semaines.

La veille de votre repas:

Sortir la glace 10 min avant de garnir de petits bols à la moitié.

Enfoncer une meringue dans la glace, puis recouvrir de glace jusqu’en haut du bol.

Remettre au congélateur.

Le jour J:

Sauce chocolat

  • 70 de chocolat pâtissier
  • 75 ml de lait

Faire fondre le chocolat dans le lait sur feu très doux, sans cesser de remuer.

Au moment du dressage, tremper le bol de glace dans l’eau chaude. Démouler sur une assiette. Verser la sauce au chocolat, parsemer d’une bonne pincée de pralin, et ajouter la poudre de meringue (juste quelques meringues écrasées). Déguster sans attendre.