Le Léger·Le Salé·Le Végétarien

Lasagnes légères aux épinards et Saint Agur

photo (7)

Coucou les gourmand(e)s,

Des bonnes lasagnes bien épaisses, généreusement garnies d’épinards frais dans une béchamel légère agrémentée de Saint Agur, pour ne pas renoncer complètement à la gourmandise… Ça vous tente? Végétarien, simple et bon, moi je dis oui!

La recette:

  • 1,5 à 2 kg d’épinards frais (ou 500 g d’épinards surgelés)
  • 1 litre de lait
  • 80 de maïzena
  • 125 g de Saint Agur
  • 1 paquet de lasagnes sèches
  • 1 gousse d’ail
  • 1 càc de cumin en poudre
  • 25 cl de crème liquide
  • un peu de muscade
  • du gruyère râpé à votre goût
  • sel et poivre du moulin

Nettoyez soigneusement les épinards, essorez-les légèrement pour qu’ils gardent un peu d’eau, puis faites les tomber à couvert dans une grande sauteuse, sans ajout de matière grasse.

Laissez-les refroidir dans une passoire.

Préchauffez le four à 180° C et frottez un plat à gratin avec la gousse d’ail.

Pendant ce temps, préparez la béchamel légère en mélangeant à froid le lait et la maïzena. Mélangez au fouet, salez, poivrez, et ajoutez le Saint Agur coupé en petits morceaux. Faites chauffer à feu moyen, en remuant sans arrêt, jusqu’à obtenir la consistance d’une béchamel. Ajoutez la muscade.

Pressez les épinards entre vos mains et hachez-les grossièrement. Salez-les et ajoutez le cumin. Ajoutez les épinards à la béchamel et mélangez bien.

Nappez le fond du plat avec la moitié de la crème liquide, puis disposez les plaques de lasagnes, les épinards, les lasagnes et ainsi de suite…Terminez par les lasagnes, versez le reste de crème liquide, et parsemez de gruyère râpé. Enfournez pour 45 minutes et vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau.

Servez avec une bonne salade verte et bon appétit.

Publicités
L'ailleurs·Le Léger·Le Végétarien

Zâalouk d’aubergines et poivrons (Maroc)

photo (18)

Voilà toutes les saveurs de l’été concentrées dans une compotée d’aubergines et de poivrons, très fraîche et gorgée de soleil. Chaude ou tiède, elle est délicieuse, mais c’est froide qu’elle révèle vraiment toutes ses saveurs. C’est un petit voyage de l’autre côté de la méditerranée, et la cuisine marocaine ravit, comme toujours, nos papilles.

Vous pouvez diviser les quantités par 2, mais je préfère en faire un peu plus et en congeler au besoin.

La recette:

  • 4 aubergines
  • 4 tomates
  • 2 poivrons rouges
  • 1 piment rouge
  • 4 gousses d’ail
  • 1 oignon frais
  • 2 càc de cumin moulu
  • quelques brins de persil plat
  • quelques brins de coriandre fraîche
  • un morceau de sucre
  • sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 210°C. Piquez les aubergines avec une fourchette et mettez-les sur la plaque du four avec les poivrons entiers. Enfournez et retirez les aubergines au bout de 30 minutes environ. Ajoutez le piment aux poivrons et poursuivre la cuisson 15 minutes sur la fonction grill.

Pendant ce temps, coupez les aubergines en deux, et récupérez la chair avec une cuillère. Sortez les poivrons et enfermez-les dans un sac plastique pendant 10 minutes.

Faites bouillir une grande casserole d’eau. Entailler les tomates en croix et plongez-les dans l’eau bouillante pendant quelques minutes. Puis retirez la peau et les pépins et coupez la chair en dés.

Pelez et égrainez les poivrons et le piment, et coupez-les en dés.

Hachez finement l’oignon et l’ail. Faites les suer avec un peu d’huile d’olive. Ajoutez le cumin, remuez et ajoutez le reste des ingrédients. Ajoutez le sucre, salez et poivrez et laissez comporter à feu doux une petite demie heure. Laissez refroidir, rectifiez l’assaisonnement et ajoutez les herbes ciselées.

Dégustez bien frais sur du pain grillé (et aillé, c’est encore meilleur) ou en accompagnement d’une grillade. C’est un vrai régal, frais et bien parfumé.

Le Salé·Le Végétarien

Caviar d’aubergine

IMG_6129

 

Mois de Juin. Le soleil est un peu canaille ces temps-ci, mais dès qu’il pointe le bout de ses rayons, on oublie ses absences et ses trahisons, on remet vite une jolie jupe légère, on lui offre notre peau encore bien pâlichonne, et on ferme les yeux. On lui pardonne tout dès qu’il revient à nous, parce qu’on sait combien on a besoin de lui… Alors on l’attend, vaille que vaille! Et quand il revient enfin, tout le monde est à la fête, les oiseaux et les fleurs, la nature toute entière. Le jour s’éternise… On ne va pas se quitter si tôt! On improvise un apéro à la dernière minute, avec des amis, des voisins, juste pour le plaisir de se retrouver, de partager les joies de l’été… Mais y’a plus de cacahuètes! Plus de chips non plus! Juste 2 belles aubergines toutes brillantes qui vont faire chanter ces petits moments de bonheur…

La recette:

  • 2 aubergines
  • 2 gousses d’ail
  • 4 càs d’huile d’olive
  • 1/2 càc de piment (Cayenne ou Espelette)
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • 1 cac de cumin moulu
  • 1 càc de purée de sésame

Dans un bol, rassemblez l’ail finement haché, l’huile d’olive, le piment, le sel et le poivre.

Préchauffez le four à 180°C.

Coupez les aubergines en 2 dans la longueur et entaillez la chair avec un couteau en formant des croisillons. Au pinceau, badigeonnez les aubergines avec l’huile, en écartant un peu la chair pour y faire pénétrer l’ail.

Déposez les aubergines sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, et faites cuire pendant 30 minutes.

Récupérez la chair avec une cuillère et mettez-la dans un bol avec le cumin et la purée de sésame. Mixez bien l’ensemble, et ajoutez la coriandre ciselée. Rectifiez l’assaisonnement et servez bien frais avec du pain grillé.

 

 

L'ailleurs·Le Salé·Le Végétarien

Falafels

IMG_5948

Les falafels sont très répandus au Proche et au Moyen-Orient, où j’ai eu la chance de grandir. Alors ces petites croquettes de pois chiches, croustillantes et parfumées, m’évoquent 1000 et un souvenirs, l’occasion d’un flash-back un brin nostalgique, et la promesse d’un savoureux retour dans le passé. L’odeur entêtante de l’encens, les allées sinueuses des souks, la lumière aveuglante des marchés à l’or, le désert rougi par les tempêtes de sable… et de grands cornets de papier remplis de délicieux falafels! Voilà à quoi ressemblent mes madeleines de Proust…

La plupart d’entre vous les connaissent sans doute, on en mange d’excellents notamment dans le quartier du Marais à Paris… Et pour ceux qui ne les connaissent pas, c’est l’occasion d’un beau voyage gustatif, d’un dépaysement total et d’un régal garanti. Alors, chiche?

 La recette:

Pour une vingtaine de falafels:

  • 300 g de pois chiches secs
  • 1 oignon
  • 2-3 gousses d’ail
  • 2 càc de cumin
  • 1/2 càc de bicarbonate de soude
  • 1/2 càc de piment en poudre (facultatif)
  • 1 petit bouquet de persil plat
  • 1 petit bouquet de coriandre fraîche
  • 1 càs de farine de pois chiche
  • sel et poivre du moulin
  • huile de friture

La veille, faites tremper les pois chiches dans un grand volume d’eau froide, idéalement pendant 24 heures.

Le lendemain, égouttez et séchez soigneusement les pois chiches dans un torchon.

Mettez les pois chiches bien secs dans le bol du robot et ajoutez tous les autres ingrédients, et mixez jusqu’à ce que vous obteniez un hachis assez fin . La préparation doit être assez consistante pour pouvoir former des boules.

Faites chauffer l’huile de friture et laissez les falafels à l’air libre pendant ce temps. En s’asséchant légèrement, ils auront une meilleure tenue à la cuisson.

Faites frire les falafels jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Laissez égouttez sur du papier absorbant, et déguster rapidement soit tels quels avec une petite sauce au yaourt assaisonnée de sel, poivre, un peu de cumin et quelques feuille de coriandre et de menthe et 2 càc de tahin (purée de sésame). Ou en sandwich, dans du pain pita avec des dés de tomates et de concombre, des oignons, de la salade émincée et de la même sauce au yaourt.