Le Salé·Les oeufs·Repas du soir·Vite fait Bien fait

Oeuf cocotte épinards et parmesan

Voilà une de ces petites recettes bien vite préparée, saine et gourmande à la fois, qu’on mange toujours avec plaisir, quand on aime les oeufs et les épinards, ce qui est sans doute votre cas si vous êtes ici… Ces deux-là s’accordent toujours à merveille, et puis c’est la pleine saison des épinards frais alors profitons-en! Je ne vais pas vous faire un laïus sur les bienfaits de l’épinard pour vous convaincre, non… Je vous dirai seulement que ces petites cocottes toutes chaudes se préparent en 2-2, qu’elles se dégustent presque aussi vite, et que pour un dîner léger, elles se suffisent presque à elles-mêmes, accompagnées d’une jolie salade de mâche (c’est de saison aussi, et les saisons ont toujours raison…).  Allez les poulettes, à nos cocottes…

 

La recette:

Pour 4 personnes

  • 4 oeufs extra-frais
  • 200g d’épinards frais
  • 1/2 gousse d’ail
  • 50g de parmesan
  • 25 cl crème semi-épaisse
  • Sel et poivre du moulin

Equeutez, lavez et égouttez soigneusement les épinards.

Faites chauffez une noix de beurre (si vous en avez en ces temps de disette, bande de veinards…) ou à défaut un peu d’huile, et faites suer la demie gousse d’ail finement hachée. Ajoutez les épinards et faites-les juste tomber, c’est-à-dire qu’ils doivent être raplapla, c’est assez rapide. Salez, poivrez.

Préchauffez le four à 180°C. Dans les cocottes individuelles, déposez un lit d’épinards, quelques copeaux de parmesan, versez l’oeuf et ajoutez la crème.

Enfournez à découvert et laissez cuire 12 minutes environ. Vous pouvez rajoutez un peu de parmesan à la sortie du four.

Servez avec un peu de pain grillé.

Bon à savoir:

  • Pour ressusciter un morceau de pain dur, mouillez-le rapidement en surface et passez-le au four quelques minutes pour qu’il retrouve toute sa superbe – ou presque (départ à froid, on monte à 180°C, et on sort le pain quand le four arrive à la température demandée).
  • Il est préférable de salez les oeufs après la cuisson, car le sel fait apparaître des tâches blanches sur le jaune et c’est moins joli, non?

Oeuf cocotte épinards-parmesan

Publicités
Le Salé

Pâtes fraîches au pesto de roquette et noix

IMG_6613

Il y a quelques temps déjà que j’ai fait l’acquisition d’un laminoir pour faire de bonnes pâtes maison et régaler toute la famille. Nous aimons tous les pâtes, n’est-ce pas, mais lorsqu’elles sont fraîches, ça change tout! La texture en bouche, le goût beaucoup plus subtil, c’est un pur régal, vraiment!

Seulement voilà, c’est plutôt chronophage comme recette, pour un plat si vite englouti… Et je dois avouer que je rechigne à préparer des pâtes maison pour plus de 4 personnes! Mais comme ma moitié est allée faire un petit tour en Italie la semaine passée, et qu’il m’a rapporté de bons  petits produits, dont une jolie farine bio, je n’ai pas pu résister à l’envie de faire des tagliatelles, ce que je n’avais pas fait depuis des lustres! Et il n’en faut pas plus pour combler les enfants de bonheur! Et les grands aussi d’ailleurs…

Quelle bonne idée j’ai eu de préparer la veille un pesto de roquette aux noix, qui devait accompagner un bon plat de linguine du commerce… J’ai gagner un peu de temps du coup.

Vous l’avez compris, faire des pâtes c’est simplissime, mais c’est un chouilla long, il faut compter une bonne heure rien que pour laminer. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle! Allez, on remonte ses manches et on va se rouler dans la farine. Et le tablier est vivement recommandé!

IMG_6570

La recette:

Les pâtes:

Pour 4 personnes

  • 400 g de farine
  • 4 oeufs frais
  • et c’est tout! Pas de sel, pas d’huile! On compte simplement 100 g de farine et un oeuf par personne

Versez la farine dans un grand saladier ou directement sur le plan de travail. Creusez un puits et versez les œufs entiers au centre. Mélangez légèrement les œufs avec une fourchette, puis remuez toujours à la fourchette pour incorporer la farine. A ce stade, cela donne un truc pas très ragoûtant, mais c’est normal.

IMG_6576

Amalgamez l’ensemble à la main, puis travaillez la pâte sur le plan de travail pendant 10-15 minutes pour obtenir une pâte lisse et aussi souple que possible. Au fur et à mesure du pétrissage, vous sentez que la pâte s’assouplit.

Formez une boule, enveloppez-la de film alimentaire et laissez-la reposer au frais pendant 1 heure ou 30 minutes minimum.

Farinez le plan de travail. Prélevez un morceau de pâte, en gardant le reste dans le film, et passer au laminoir en position 1. Repliez la pâte sur elle-même, et repassez au laminoir, toujours en position 1. Recommencez cette opération 5 fois. Puis passez la pâte en position 2, puis 3, puis 4 etc…jusqu’à l’épaisseur voulue (personnellement, je vais jusqu’à 8 sur 9 crans possibles, car je trouve que plus elles sont fines, meilleures elles sont).

N’hésitez pas à fariner la pâte qui ne doit jamais être collante, et faites-le systématiquement avant de les tailler à la forme voulue.

Farinez bien la plaque obtenue, recto verso, et passer au laminoir pour former vos tagliatelles, par exemple.

Déposez les pâtes sur un torchon bien fariné et recommencez l’opération jusqu’à épuisement… de la pâte!!

IMG_6604

Le pesto de roquette et noix:

  • 45 g de roquette
  • 3 gousses d’ail
  • 30 g de parmesan
  • 30 g de cerneaux de noix
  • 7 cl d’huile d’olive
  • sel et poivre du moulin

Dans un petit mixer, hachez ensemble les noix et le parmesan. Réservez.

Puis mixez la roquette et l’ail et ajoutez le mélange noix/parmesan et mélangez.

Ajoutez l’huile en remuant, le sel et le poivre.

Et c’est prêt!

La cuisson des pâtes:

Faites bouillir un grand volume d’eau salée.

Dans un wok, faites réchauffer le pesto à feu très doux, simplement pour le mettre à température.

Plongez les pâtes dans l’eau bouillante et remuez de suite pour les séparer, et faites cuire 2-3 minutes . Elles doivent rester al dente. Egouttez-les très rapidement pour qu’elles gardent un peu de leur eau et versez le tout dans le wok et mélangez avec le pesto, puis servez sans attendre.

Buon appetito a tutti, e viva Italia!

Le Léger·Le Salé·Les oeufs

Oeufs pochés, fondue de poireaux et saumon fumé

IMG_3338

Les agapes de Noël à peine terminées, il va falloir remettre ça pour le réveillon de la Saint Sylvestre. Dans l’entre-deux, nous avons souvent envie de faire une pause et de manger un peu plus léger. Cette recette, servie en plat unique, fera parfaitement l’affaire, et le saumon fumé reste facultatif, mais bon…On est en période de fêtes quand même! A nos casseroles…

La recette pour 4 personnes:

  • 4 blancs de poireaux
  • 4 oeufs
  • 2 càc rase de curry (facultatif, à défaut  un peu de noix de muscade)
  • 2 càs de crème semi-épaisse
  • 4 à 6 tranches de saumon fumé
  • sel et poivre
  • 1 belle noisette de beurre.

Laver soigneusement les poireaux, les couper en deux dans le sens de la longueur et les émincer. Faire fondre le beurre dans une poêle et y mettre les poireaux à fondre à feu doux. Ils ne doivent pas colorer.  Ajouter le sel, le poivre et le curry, laisser cuire quelques minutes, puis ajouter un demi verre d’eau, couvrir et laisser cuire 20 minutes environ. Rajouter de l’eau au besoin, les poireaux doivent rester un peu humides. En fin de cuisson, ajouter la crème, rectifier l’assaisonnement et maintenir au chaud.

Dans une casserole,  faire bouillir de l’eau additionnée de vinaigre blanc et d’un peu de gros sel. Casser un oeuf dans un ramequin.  J’ai préféré cuire les oeufs un par un par précaution.  Baisser le feu pour avoir une eau juste frémissante. Avec une cuillère en bois, remuer l’eau: un petit tourbillon se forme au milieu, il faut déposer l’oeuf dans ce tourbillon. Compter 2 à 3 minutes de cuisson, puis débarrasser dans un saladier rempli d’eau tiède.

Garnir chaque assiette de fondue de poireaux, d’un oeuf poché bien égoutté et d’un peu de saumon fumé. Et bon appétit…