Tag Archives: Fève Tonka

Panna cotta légère au lait d’amande et fève tonka

11 Fév

IMG_5324

 

La panna cotta italienne est un dessert que j’aime à la folie! Je pourrais en manger tous les jours… Mais ce serait faire fi du nombre de calories qu’elle contient, puisque comme son nom l’indique, c’est bien de crème cuite dont il s’agit. Comme il n’est pas envisageable de renoncer à la gourmandise, il faut essayer de trouver des feintes pour se plaire plaisir sans rougir. On remplace la crème par du lait, hop hop hop, on s’emballe pas sur le sucre, hop hop hop, on fait sortir la gélatine, on fait rentrer l’agar agar, et le tour est joué…

Cette version ne contient pas de crème c’est vrai, la texture est un peu différente, c’est vrai aussi, mais ma balance n’y verra que du feu, et vos papilles ne seront pas en reste… Allez, un petit dessert pour tous les jours, simple et très rapide, que vous pourrez décliner de 1000 et une manières…. Personnellement, je signe! Et je dis bye-bye aux yaourts allégés.

La recette:

Pour 6-8 panna cotta:

  • 30 cl de lait d’amande
  • 20 cl de lait
  • 2 g d’agar agar
  • 4 càs de sucre blond
  • un peu de fève tonka râpée

Rassemblez dans une casserole le sucre, la fève tonka râpée, l’agar agar et mélangez. Ajoutez le lait et le lait d’amande, remuez bien et montez doucement à ébullition en remuant régulièrement. Lorsque le lait bout, maintenez l’ébullition 30 secondes sans cessez de remuer.

Filtrez et versez dans des petits bols, ou des pots en verre. Laissez refroidir et réfrigérez.

Ici, je les ai servies avec un coulis d’abricots: pour ça, j’ai simplement mixer 200 g d’abricots au sirop avec quelques gouttes de jus de citron et 2 càs de sirop. Le coulis de fruits rouges fonctionne très bien aussi.

Dans cette recette, j’ai choisi le lait d’amande que je voulais associer à la fève tonka, mais on peut tout à fait s’en passer. On peut aussi remplacer la fève tonka par une gousse de vanille par exemple, ou du cacao en poudre. Finalement, on peut faire à peu près ce qu’on veut sur la base de 2 g d’agar agar pour 50 cl de liquide. Cette proportion est très importante, sans quoi la panna cotta sera soit trop compacte, soit trop liquide… Pour le reste, on peut inventer toutes sortes d’associations.

Allez, une petite astuce gourmande quand même: pour un peu plus de gourmandise, utilisez du lait entier ou ajoutez 1 càs de crème épaisse ou de mascarpone dans le lait.

Cookies pralin-tonka

20 Déc

IMG_3282

L’heure du goûter approche, et aujourd’hui les enfants ont invité des petits copains après l’école. Il me faut vite revêtir mon tablier et mettre les mains dans la pâte. Pas envie de faire le sempiternel gâteau au chocolat. Alors je vais faire des cookies, qui comme souvent, au fil de la recette, vont se voir ajouter quelques ingrédients imprévus. Au moment où je vous parle, la pâte refroidit gentiment dans le frigo (serait-ce la clé du succès?), mais quelque chose me dit que ces cookies vont réduire à néant la promesse que je m’étais faite de ne pas y toucher…

En deux mots, ce sont des cookies aux pépites de chocolat, dans lesquels j’ai pris la liberté de rajouter 2-3 petites choses: des flocons d’avoine, du pralin et de la fève tonka… A nos casseroles…

La recette pour 15 petits cookies:

  • 150 g de farine
  • 100 g de flocons d’avoine
  • 100 g de cassonade
  • 115 g de beurre ramolli
  • 100g de chocolat noir haché grossièrement
  • 1 càc rase de levure chimique
  • 1 pincée de bicarbonate de soude
  • 1 oeuf
  • 100 ml de lait
  • 2 càs de pralin
  • de la fève tonka râpée ( un peu moins d’une demie ici, à adapter selon les goûts)

Dans un saladier, mélanger ensemble la farine, les flocons d’avoine, le bicarbonate de soude et la levure.

Dans un autre récipient, mélanger le sucre et le beurre ramolli, jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter l’oeuf et bien mélanger. Ajouter le chocolat et le pralin. Râper la fève tonka au-dessus de la préparation et mélanger à nouveau.

Ajouter la farine et les flocons d’avoine à cette préparation, puis le lait et mélanger soigneusement.

Verser la pâte sur du film alimentaire, et former un rectangle de 2 cm d’épaisseur. Refermer le film autour de la pâte, lisser pour obtenir un rectangle aussi régulier que possible.

Placer au réfrigérateur pour 1 heure minimum.

Faire chauffer le four à 175°C.

Sortir le rectangle du film alimentaire, et couper des carrés réguliers dans la pâte. Former des boules régulières avec chaque carré de pâte, et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant bien.

Cuire 15 min environ, jusqu’à ce que les bords commencent à dorer, et attendre quelques minutes avant de les réserver sur une grille.

Cheesecake vanille-tonka

14 Déc

Cheesecake vanille-tonka

Avant d’y avoir goûté, je n’étais pas très attirée par ce gâteau ni vraiment salé, ni vraiment sucré, à la consistance que j’imaginais… bizarre. Et j’aurais peut-être dû m’en tenir à cet a priori, ce qui m’aurait éviter d’en faire et d’en refaire, d’en manger une part, puis deux, puis trois, jusqu’à épuisement du stock!!!

La vérité, c’est que le cheesecake, je n’y résiste pas, je l’aime, je l’adore, autant qu’il aime mes hanches!!! C’est pas grave, je le garde quand même, mais je fais en sorte de ne pas penser à lui trop souvent.

Celui-ci est une première pour moi, car il est composé de fève tonka, cette fève si célèbre mais dont j’ignorais jusque-là les saveurs. C’est grâce à Marie, et son superbe cheesecake (ici) que, n’y tenant plus, je me suis mise en quête de la précieuse fève.

Et voici comment j’ai adapté la recette, version brut, car pour moi le cheesecake c’est nature, sans coulis, sans pépites, sans artifices…

Merci Marie pour cette belle découverte!

A nos casseroles…

La recette:

  • 100 g de biscuits « Digestive »
  • 100 g de spéculoos
  • 75 g de beurre salé
  • 3 oeufs
  • 150 g de sucre
  • 600 g de philadelphia
  • 100 g de crème liquide
  • les grains d’une gousse de vanille
  • le zeste d’un citron bio
  • 1/2 fève tonka râpée

Mixer finement les biscuits et y ajouter le beurre fondu. Mélanger et tapisser un moule à bords hauts (si vous aimer le cheesecake épais comme ici) préalablement beurré. Faire remonter les biscuits sur les parois, et tasser avec une cuillère à soupe, et mettre au frais le temps de préparer l’appareil.

Personnellement, je réalise le mélange au robot , je trouve qu’on y gagne en onctuosité.

Dans le bol du robot, battre les oeufs avec le sucre pendant 1 à 2 minutes, ajouter le philadelphia, la crème liquide, le zeste du citron, les grains de vanille et la demie fève tonka râpée. Continuer à mélanger quelques minutes jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse.

Préchauffer le four à 170°C. Verser la préparation dans le moule et enfourner pour 1 heure. Le gâteau doit rester clair, et légèrement tremblotant au milieu à la fin de la cuisson. Laisser refroidir dans le four éteint, puis mettre le cheesecake au frais. Attendre le lendemain pour déguster, dans la mesure du possible…Il n’en sera que meilleur!

%d blogueurs aiment cette page :