Tag Archives: Gratin

Morue gratinée

6 Déc

IMG_6567

Voilà une excellente manière d’accommoder la morue, si comme moi, vous en êtes fan! Ah, je vous l’accorde, ce n’est pas de la gastronomie, mais ces ingrédients simples, qui se marient à coup sûr, sont  toujours le gage du régal. Voilà encore un bon p’tit plat qui risque de devenir  un « incontournable-classique-récurrent » à la maison, au grand dam du fiston qui serait prêt, à l’occasion, à faire la grève de la faim… le temps d’un repas! C’est vrai quoi, y’a pas que le phosphore dans la vie…!

  La recette:

  • 1 kg de morue
  • 1 kg de pommes de terre
  • 40 cl de crème semi-épaisse
  • 200 g de gruyère fraîchement râpé
  • 3 gousses d’ail
  • 3 feuilles de laurier
  • sel et poivre du moulin

La veille, faites dessaler la morue dans l’eau froide, en prenant soin de changer l’eau régulièrement.

Le jour même, épluchez les pommes de terre et faites-les cuire dans un grand volume d’eau salée, avec 2 gousses d’ail écrasées et les feuilles de laurier. Retirez-les du feu 5 minutes avant la fin de la cuisson afin qu’elles soient légèrement « al dente » (25 minutes environ).

Pendant ce temps, mettez la morue dans une grande casserole et couvrez d’eau froide. Faites chauffer jusqu’à frémissements, puis éteignez le feu et laissez pocher la morue pendant 10 minutes.

Préchauffez le four à 200°C. Râpez le gruyère. Aillez et beurrez un plat à gratin.

Egouttez et effeuillez la morue dans le plat, puis recouvrez de pommes de terre coupées en rondelles. Nappez le tout avec la crème, et recouvrez de gruyère râpé. Enfournez pour 25 minutes environ, jusqu’à ce que le tout soit bien gratiné.

Publicités

Gratin de blettes à la fourme d’Ambert

15 Jan

IMG_3588

Si comme moi vous aimez les blettes, voici une recette facile et légère ( c’est vrai qu’il y a du fromage dedans…mais bon!) qui va bien pour le dîner, ou si vous préférez en accompagnement d’une viande grillée. Bien souvent, les côtes et le vert sont cuisinés séparément, mais personnellement je préfère utiliser les deux, dans un bon gratin par exemple, comme le préparait ma grand-mère, avec une bonne béchamel des familles! Ce gratin est dans le même esprit, mais j’ai plutôt opté pour une béchamel légère (sans beurre), puisqu’on rajoutera une bonne quantité de fourme d’Ambert.

La recette:

  • 1 grosse botte de blettes
  • 50 cl de lait
  • 2 càs bombées de maïzena
  • 100 g de fourme d’Ambert
  • Sel et poivre du moulin
  • un peu de jus de citron

Couper et laver le vert des blettes.

Enlever les fils des côtes, les détailler en tronçons et les faire tremper dans de l’eau citronnée au fur et à mesure.

Faire bouillir un grand volume d’eau salée et citronnée, et faire cuire les côtes une quinzaine de minutes, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Les égoutter et les passer sous l’eau froide. Garder l’eau de cuisson pour blanchir les feuilles 2 à 3 minutes, puis les passer également sous l’eau froide.

Préchauffer le four à 200 °C. Réaliser la sauce en mélangeant, à froid, dans une casserole, le lait, la maïzena et le fromage coupé en morceau. Commencer la cuisson à feu doux, pour faire fondre le fromage, puis lorsqu’il est presque fondu, augmenter un peu le feu, en remuant toujours avec un fouet, jusqu’à obtenir une béchamel épaisse. Saler et poivrer (attention au sel contenu dans le fromage!).

Essorer,en pressant dans les mains, le vert des blettes, le hacher grossièrement et le mélanger aux côtes, puis ajouter la béchamel et mélanger.

Verser le tout dans un plat à gratin beurré, et enfourner 15-20 minutes, jusqu’à ce que le gratin soit bien doré.

Bon appétit!

Saumon pané au popcorn, gratin de courge et de cèleri rave

8 Jan

photo (8)

Voilà un plat qui doit vous paraître un peu bizarre… Quelle idée de mélanger du saumon et du popcorn, du cèleri et de la courge!!! Je suis d’accord avec vous, c’est un peu étrange tout ça, et ça n’est pas vraiment le genre de choses que je fais tous les jours. Il se trouve que les paniers de la ferme où je m’approvisionne en fruits et légumes regorgent de courges et de cèleris (entre autres cucurbitacées et légumes racines en tout genre). A tel point qu’il devient difficile d’imaginer des recettes un peu originales, autres que purée de cèleri ou cèleri rémoulade, et l’éternelle soupe de courge.
Par ailleurs, j’ai reçu dans ma Eat Box de décembre un paquet de popcorn sucré-salé que je ne voyais pas trop comment utiliser. La petite fiche recette qui l’accompagnait  proposait de l’utiliser comme panure. J’avais pas mieux! J’ai gardé le principe, et j’ai digressé! Le résultat est surprenant,et finalement, quand les ingrédients sont « imposés » d’une certaine façon, ça force l’imagination! Au final, ça passe ou sa casse, mais on a toujours la satisfaction d’avoir essayé. Et là, ça passe! Ça passe même très bien, je trouve.

La recette:

Le saumon pané: (pour 1 personne)

  • 1 pavé de saumon
  • 10 g de popcorn
  • 1 càs de miel liquide (acacia)
  • 2 càs de sauce soja

Couper le saumon en cubes réguliers et pas trop épais pour éviter que le popcorn ne grille trop.

Le faire mariner dans le mélange miel/soja au moins 30 minutes.

Mixer le popcorn dans un hachoir, et tremper les morceaux de saumon dans le popcorn haché juste avant de les cuire.

Faire chauffer un peu d’huile à feu doux, et cuire le saumon quelques minutes de chaque côté.

Le gratin de courge et cèleri rave:

  • 2 cèleris rave
  • 1 petite courge musquée
  • 50 cl de crème liquide
  • 3 gousses d’ail hachées
  • sel, poivre, muscade
  • un peu de fromage râpé
  • des herbes de Provence

Peler les légumes et les tailler en tranches fines, au robot ou à la mandoline.

Faire blanchir les tranches de cèleri 5 minutes dans de l’eau citronnée, et les éponger soigneusement.

Préchauffer le four à 180°C. Dans un plat à gratin, disposer une première couche de légumes en alternant les tranches de courge et de cèleri. Parsemer d’ail haché et  assaisonner de sel, de poivre et de muscade. Renouveler l’opération  plusieurs fois.

Couvrir de crème liquide à hauteur, terminer avec un peu de fromage râpé et quelques herbes de Provence. Faire cuire 45 minutes environ, jusqu’à ce que la lame d’un couteau s’enfonce facilement dans le gratin.

NB: le gratin a rendu un peu d’eau à la cuisson, la faute à la courge, au cèleri ou les deux? Pour éviter ça, je mettrai une poignée de riz cru au fond du plat la prochaine fois. Pour un rendu encore plus « Dauphinois », on oublie les herbes de Provence et le fromage râpé…

Image

Parmentier de poisson au potiron

19 Nov

Parmentier de poisson au lieu noir

L’automne a repris ses droits, rapportant avec lui de nouvelles couleurs et de nouvelles saveurs dans nos assiettes. Les cucurbitacées trônent en bonne place dans la cuisine et au jardin, et il faut parfois faire preuve d’imagination pour les accommoder de manière originale.
Aujourd’hui le potiron fait la rencontre d’un poisson, et il semblerait que ces deux là s’entendent à merveille. A nos casseroles…

La recette:

– 1,2 kg de potiron
– 6 pommes de terre moyennes
– 500g de filets de lieu noir
– 1 belle gousse d’ail
– 1 pincée de muscade
– du persil fraîchement haché
– de la chapelure
– 1 filet d’huile d’olive
– sel, poivre

Préchauffer le four à 200°C.

Peler le potiron et les pommes de terre et les détailler en gros cubes.
Les faire cuire à l’eau bouillante salée, 20 à 30 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient fondants.

Egoutter les légumes soigneusement, et les écraser au presse-purée dans un tamis pour évacuer l’eau restante.
Assaisonner la purée avec le sel, le poivre, la muscade, l’ail et le persil hachés.

Pendant ce temps, pocher les filets de lieu dans l’eau bouillante salée, éteindre le feu dès la reprise de l’ébullition, et laisser ainsi pendant 5 minutes.
Emietter la chair de poisson, et l’ajouter à la purée de potiron.

Dans un plat à gratin beurré, verser le parmentier, creuser quelques sillons à la fourchette sur le dessus et parsemer de chapelure fine. Terminer avec un filet d’huile d’olive.

Réchauffer 20-30 minutes, jusqu’à ce que le gratin soit bien doré.

Accompagner d’ une salade verte.

%d blogueurs aiment cette page :