Tag Archives: Miel

Tatin d’endives à la feta, miel et balsamique

1 Avr

photo (6)

 

Si les endives sont un peu les mal-aimées de votre bac à légumes et que même les fameuses endives au jambon n’ont toujours pas trouvé grâce à vos yeux, voilà une recette qui pourrait vous faire changer d’avis. C’est ma soeur qui m’a fait découvrir cette manière de les préparer, et vu comme ça c’est tout de suite beaucoup plus attirant… Je vous avais déjà proposé une tatin de navets au miel et à l’orange, et l’idée de rajouter de l’orange aux endives me paraît intéressante, même si je ne l’ai pas fait cette fois-ci. A tester, donc!

L’ amertume de l’endive reste présente mais elle est bien contre-balancée par le miel et le sucre et le vinaigre amène juste ce qu’il faut d’acidité. La feta apporte le coté crémeux, et avec le croustillant du feuilletage, c’est un régal!

Ce qui ne gâche rien c’est que l’endive est très pauvre en calories (15 cal pour 100g), alors à l’approche des beaux jours, cette tarte originale fera un repas parfait accompagnée d’une salade verte bien croquante, alliant plaisir et équilibre.

La recette:

  • 1 kg d’endives
  • 25 g de beurre
  • 1 pâte feuilletée pur beurre
  • 1 càs de sucre
  • 1 càs de miel
  • 1 càs de vinaigre balsamique
  • 200 g de feta nature
  • sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 180°Cet beurrez un moule à tarte.

Retirez les premières feuilles des endives si elles sont abîmées et coupez-les en 2 dans le sens de la longueur sans retirer le « trognon ».

Faites fondre le beurre dans une sauteuse, et faites dorer les endives des deux côtés, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. (+ ou – 25 minutes)

Ajoutez le sucre et remuer doucement pour le dissoudre, puis ajoutez le miel. Laissez cuire encore un peu pour caraméliser les endives.

Salez et poivrez, puis débarrassez les endives. Ajoutez le vinaigre balsamique et laissez réduire pendant une minute environ, à feu doux.

Versez le liquide obtenu dans le moule, disposez les endives par dessus.

Emiettez la feta à la fourchette et disposez-la sur les endives. Recouvrez le tout avec la pâte feuilletée et rentrez le surplus de pâte à l’intérieur du moule.

Enfournez pour 30 minutes environ, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

Retournez la tarte sur un plat et dégustez bien chaud avec une belle salade verte.

Pain d’épices tout doux

22 Nov

Le froid a fait son grand retour, et Noël n’est déjà plus très loin… Ça ne dure jamais très longtemps mais j’aime quand la nature devient rousse, j’aime le bruissement des pas dans les amas de feuilles mortes,  la ville qui s’illumine , les bavardages au coin du feu, le bonheur de rentrer chez soi et d’enfiler ses vieilles  belles chaussettes douillettes… Et je ne vous parle pas des petits plats qui frémissent pour nous revigorer, pot-au-feu ou petit salé, tartiflette ou potée, pourvu que ça réchauffe le corps et le coeur…

Mais en attendant une bonne vieille recette des familles, le sucré est encore à l’honneur aujourd’hui. Avec un bon pain d’épices pas trop fort en goût, par trop sucré non plus, aux parfums d’hiver et aux souvenirs d’enfance.

Légèrement toasté  et tartiné de beurre, c’est plus efficace qu’un lifting… Moralement, du moins…

La recette:

  • 175 de farine bise (T80)
  • 75 g de farine de seigle
  • 50 de sucre blond
  • 1 sachet de levure chimique
  • 180 g de miel
  • 1/2 càc de cannelle en poudre
  • 1/2 càc de muscade en poudre
  • 1/2 càc de gingembre en poudre
  • 1/2 càc de girofle en poudre
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 oeuf

Préchauffez le four à 160 °C.

Dans une casserole, faites chauffer le miel et les épices à feu doux.

Mélangez dans un saladier les farines, la levure chimique, et le sucre. Ajoutez la crème et mélangez. Puis ajoutez le miel aux épices.

Mélangez bien avant d’incorporer l’oeuf en dernier.

Beurrez un moule à cake, versez la préparation et enfournez pour 45 minutes.

Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau.

Laissez refroidir sous un torchon.

 

Tatin de navets au miel et à l’orange

2 Mai

IMG_4431

Les étals des marchés reprennent leurs jolies couleurs printanières et les légumes nouveaux rivalisent de promesses gourmandes. Asperges, petits pois, radis et carottes remplissent les paniers d’osier. Et le navet alors? Il est là, il attend qu’on le regarde, qu’on s’intéresse à lui…. C’est vrai qu’il est moins sexy que la grande asperge qui joue les midinettes, c’est vrai qu’il n’a pas la bonne mine de la carotte sa voisine, vrai aussi qu’il semble un peu pataud au regard des jolis radis roses. Mais derrière ce gros pépère se cache un coeur tendre et généreux qui ne demande qu’à tenir la vedette! Car le navet en a marre d’être toujours accompagné, de finir en potage ou d’être cantonné à faire de la figuration. Oui, le navet veut le premier rôle et ne plus être l’éponyme d’un mauvais film.

J’ai eu envie de croire en lui, je l’ai pris au kilo, et je lui ai donné la parole. Et j’ai dû me rendre à l’évidence: le navet ne manque pas de talent…

La recette:

  • 1 kg de navets nouveaux
  • 10 g de beurre
  • 1 pâte feuilletée pur beurre
  • le zeste et le jus d’une orange bio
  • 2 càs de miel d’acacia
  • 1 càs de sauce soja
  • 1 càs de vinaigre balsamique
  • sel et poivre du moulin

Brossez les navets sous l’eau claire et coupez-les en quartiers. Faites les revenir dans le beurre jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Salez et poivrez.

Prélevez le zeste de l’orange, et pressez-la.

Dans une casserole, rassemblez le jus et le zeste de l’orange, le miel, le vinaigre et la sauce soja et faites chauffer l’ensemble à feu doux.

Versez le liquide sur les navets et poursuivre la cuisson une quinzaine de minutes jusqu’à ce qu’ils commencent à être fondants.

Préchauffez le four à 180°C. Beurrez un moule, disposez les navets et nappez-les avec le jus. Recouvrez-les avec la pâte, et rentrez-la bien à l’intérieur du moule. Faites quelques trous de couteau sur la surface de la pâte et enfourner pour 25 minutes environ.

Voilà de quoi se réconcilier avec le navet. Bon appétit!

Coings rôtis aux épices, brisures de spéculoos

20 Nov

Le coing et sa saveur aigre-douce s’accorde particulièrement bien à la douceur suave du miel et aux épices qui le subliment. Une cuisson lente au four, un arrosage régulier pour un résultat aux saveurs orientales et légèrement acidulées. A nos casseroles…

La recette:

– 3 coings
– 1 bol d’eau tiède
– 3 cuillères à café de miel
– 1 cuillère à café de mélange d’épices à compote : cannelle, vanille, cardamome, badiane ( à défaut, on peut utiliser du 4 épices)
– 1/2 gousse de vanille égrainée
– 10 spéculoos
– un peu de beurre

Préchauffer le four à 180°C.

Laver les coings, les couper en deux et retirer les parties dures du fruit.

Mélanger toutes les épices, l’eau et le miel.

Déposer les coings dans un plat allant au four, côté peau vers le haut.

Les arroser avec l’eau, le miel et les épices, et mettre une petite noisette de beurre sur chaque coing.

Enfourner pour 1 heure environ, en arrosant régulièrement les fruits, et en les retournant de temps en temps. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau, la chair doit être fondante.
Rajouter un peu d’eau en cours de cuisson si nécessaire.

Broyer les spéculoos grossièrement et en saupoudrer les coings au moment du dressage.

Ce dessert se déguste tiède de préférence et se marie à merveille avec une boule de glace vanille.

%d blogueurs aiment cette page :